Forum des Alex d'or 2011

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

On ressort le vieux forum en attendant le retour du site !

Pages: [1]   En bas

Auteur Sujet: Tests de gif  (Lu 909 fois)

Alex RoiEsper

  • Jambon Mutant
  • Administrateur
  • Membre Complet
  • *****
  • Karma: 5
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 399
    • Voir le profil
    • AlexZone.net
Tests de gif
« le: 19 février 2011 à 19:01:21 »

Phase 3 : notation des projets et choix du vainqueur par catégorie (Gif n'était pas juré au tout début, n'a participé qu'à la fin, pour aider)

(N'ayant pas fini tous les jeux, n'a pas rendu de classement)


Directives de Ryan Dark :

Alors je vous explique cette phase finale.
Vous devrez désigner pour chaque prix un gagnant. Pour chaque jeu en lice je vous demande également un topo
(en relation avec l'award en question donc ne parler pas musique dans la section
gameplay par exemple) de 75-100 mots environ. Donc je veux 300 -400 mots pour chaque prix et 500-600 mots pour
 le prix du meilleur jeu.



La position des jeux dans chaque catégorie n'est pas un classement
(Note d'AlexRE : je me demande en quelle mesure ce détail a joué en la faveur de la victoire de Vader)



Alex des graphismes

Duplo
Personnages lilliputien dans un décors chaud et attirant. Le joueur évolue dans un univers sans époque
(on imagine une récente révolution industrielle, ou alors un futur réactionnaire). Ce parallélisme qui
lie les 2 mondes parcourus (car oui nous nous rebondissons entre 2 dimensions) incite le joueur à s'attarder
sur les détails l'environnant et attire son œil sur le travail fourni.  D'un côté le bien, avec sa bonté et
son ambiance multicolore, de l'autre le côté obscur, avec ces agressions et son teint volcanique. Malheureusement,
trop peu d'élément se voient ainsi modifier quand nous changeons de plan d'existence. Un moins donc, qui fini par
faire comprendre au joueur qu'il ne bouge pas tant que ça. On appréciera l'aspect initiale mais l'on déplorera son
exploitation.

Arcanae:impure Ep1
Un sentiment de déjà vu et pour cause : les ressources graphiques étant libres et très prisées, on ne s'étonne
plus de les voir à travers les projets RPG Maker XP. A force de voir ces ressources défiler, on finit par être
plus exigeant, mais, fort heureusement, le level design (extérieur, mais surtout intérieur) est ravissant et on
profite du décors au fil de l'exploration sans fausse note. De plus, le travail d'animation est surprenant et
s'ajoute à l'interaction du joueur avec l'écran. Concernant le level design extérieur donc, j'y reviens : les
conceptions limitent bien souvent l'exploration quand le chemin est tracé. On profitera du paysage mais on
aimerait plus de recherches sur les détails et autres voies annexes.

Jim blind
Une bouffée d'air frais nous est offert dans ce jeu. Level design agréable qui, outre le fait d'inciter le
joueur à explorer, offre de véritables opportunités de gameplay. Malgré la linéarité dans certaines missions,
plusieurs éléments sont présents pour allonger le durée de vie (passages annexes, bonus à trouver, etc...).
Les maps sont bien sûr construites de manière favorables pour ce jeu de shot, mais il aurait été possible
d'aller largement plus loin (plus d'armes, des changements de plans et un mapping plus fourni). Les couleurs
donnent envie, alors autant remplir un peu plus les maps et laisser le joueur chercher pour trouver ce qui
lui est nécessaire.






Alex de la bande-son

Duplo
Deux morceaux contrastés pour le bien de l'ambiance, mais qui s'écorchent parfois avec le visuel.
En ce qui concerne le monde initial par exemple, la musique d'extérieur suffit à faire comprendre
au joueur dans quel monde il se déplace (les décors en témoignent). Cependant, dans le second monde,
plus clair et joyeux, la musique colle bien moins à l'aspect. Les couleurs n'évoluant pas assez et
la bande-son bien trop, on assiste à un déséquilibre qui fait perdre une partie du charme que le jeu
nous offre. Ce deuxième monde gagnerait à recevoir une musique plus douce et moins rythmée, en s'inspirant
de son homologue qui dirige parfaitement le premier monde.


Hivernal
Un tel univers méritait évidemment une bande son en conséquence : calme, triste à souhait. C'est un accompagnement
agréable tout au long de l'aventure qui, en plus d'accroitre l'impression de solitude du héros (on serait presque
en mesure de comprendre sa situation, de se mettre à se place), favorise l'interprétation mélancolique du scénario.


Nain perdu chapitre 5
Un travail conséquent de ce côté là ! Musiques et thèmes originaux : quoi de mieux pour renouveler le making français ?
On appréciera cet effort tout au long du test mais l'on regrettera le manque d'affinité avec l'aspect visuel du jeu...




Alex du scénario


Duplo
Dirigé par le concours nocturne « La nuit du making », le scénario du projet se base sur les mystérieux pouvoir d'un chapeau ,
 véritable pont entre 2 mondes clairement opposés. Soit, mais son apparition un peu trop facile le rend tout de suite moins
légendaire et le réduit à un gros gadget, bien qu'il semble trôner au centre de l'histoire. Justement, le héros ne fait pas
office d'hôte en portant le chapeau, mais plus celui « d'élu », ce qui lui procure une place plus importante durant le jeu.
De plus, puisque l'on fini par rencontrer notre double, pourquoi ne pas redonner de l'importance au chapeau à travers quelques
 révélations, afin de rajouter de l'attrait au jeu ? ...

Le Nain Perdu, chapitre V
En ce qui concerne le déroulement du scénario : plusieurs longueurs et une certaine routine tout au long du jeu. Côté
compréhension aucun problème. Les, malheureusement, rares cinématiques sont claires mais cela était prévisible au vue
de la simplicité du scénario. Un fil conducteur vraiment très mince qui semble s'effilocher un peu plus à chaque rebondissement...







Alex d'or (meilleur jeu complet)

Vader ou la fin des Haricots
Beaucoup d'humour pipi-caca auquel je n'ai pas accroché. On soulignera néanmoins l'effort réalisé pour rendre le jeu
homogène en soit (graphiquement et scénaristiquement). Les phases de gameplay, bien travaillées, se détachent peut être
trop de l'exploration (on se sent alors bien guidé durant le test). Un jeu qui se veut décalé donc, alliant LA force et
LA stupidité du maker.

Duplo
Une belle promenade malheureusement trop guidée et limitée. On se croirait presque dans un rêve/cauchemar
(en référence à la bipolarité de l'univers dans lequel on évolue) si on pouvait oublier les imperfections
(faibles dialogues, trop peu d'exploration). Les détails sont cependant perçu d'un autre œil, vue la faible
durée de vie. On s'accroche à l'environnement mais on aimerait en voir plus. Les quelques clins d'œil à d'autres
productions oniriques sont bien « accrochées » mais peut être aurait on préféré en apercevoir d'autres, moins connues.
 Bref, Duplo est un petit monde à lui tout seul mais son dénouement nous laisse sur notre faim. On se demande, en effet,
 si notre héros a un cœur, une âme, ou s'il est juste purement égoïste à en oublier ses proches...

Hivernal
Le scénario et les personnages travaillés ne pallient malheureusement pas au manque de gameplay. Un véritable jeu
cependant qui mériterait d'être joué par beaucoup plus et qui, à la longue, finira par boucher les trous qui le composent.







Jeux non terminés :
- Arcanea
- Hivernal
- DSA2
- Jim BLind
IP archivée

Pages: [1]   En haut